Des groupes électrogènes à gaz pour répondre aux pics de demande d'énergie dans des laboratoires de recherche biomédicale

HIMOINSA protège le travail de 500 chercheurs du LAIB de l'Université de Murcie grâce à deux groupes électrogènes à gaz. Les équipements travaillent en parallèle avec le réseau aux heures de plus forte demande d'énergie.



Le centre de recherche biomédicale abrite une banque d'échantillons biologiques ainsi que 144 laboratoires équipés d'une technologie de pointe et employant un demi-millier de chercheurs. Le nouveau bâtiment de l'Université de Murcie (Espagne) enregistre à certains mois et à certaines heures de l'année une consommation d'énergie supérieure à ses niveaux habituels. Le réseau public, en raison de sa saturation, se retrouve dans l'incapacité de répondre à la demande. 

Pour faire face aux pics de consommation, HIMOINSA a fourni deux groupes électrogènes à gaz HGP 250 T5 NG. Chaque équipement est configuré pour fonctionner en parallèle avec l'autre et avec le réseau public afin de délivrer jusqu'à 500 kVA de puissance continue. Pour cette installation, l'équipe d'ingénierie d'HIMOINSA a opté pour le modèle HGP équipé de moteurs PSI en raison de sa capacité à répondre à des impacts de charge de 100 % de sa puissance nominale.



La durée moyenne de fonctionnement des groupes pour couvrir les pics de demande est estimée à 700 heures par an. Le reste du temps, les deux équipements demeurent en mode secours et ne démarrent qu'en cas de panne de courant.  



Que ce soit pour le fonctionnement de secours ou pour l'écrêtage des pics, le démarrage et l'arrêt des groupes sont gérés par un système de commande sophistiqué raccordé au système SCADA du bâtiment à travers un protocole de communication Modbus TCP/IP.        

Chaque groupe intègre un coffret DEIF AGC-4 qui permet le fonctionnement des équipements en parallèle. Par ailleurs, HIMOINSA a installé une armoire de commande séparée renfermant un total de trois coffrets : deux coffrets DEIF AGC-245 pour gérer l'ouverture et la fermeture des disjoncteurs motorisés des deux lignes de secteur et un coffret DEIF AGC-244 pour contrôler le disjoncteur couplage bus ou BTB (Bus Tie Breaker), lui aussi motorisé.